Notre Président et notre Vice-présidente prennent à nouveau la parole ce soir

Cher(ère)s musicothérapeutes affilié(e)s,
Nous nous permettons aujourd’hui de nous adresser une nouvelle fois à vous. La France traverse toujours une crise sanitaire majeure sans précédent qui déséquilibre notre quotidien et nous oblige à nous adapter encore un peu plus. Les membres du Conseil d’Administration et des commissions de travail de la FFM restent mobilisés afin d’être réactifs, à l’écoute et de pouvoir vous accompagner dans la mesure de nos possibilités. Nous vous manifestons notre soutien plus que jamais.

Nous travaillons actuellement au recueil d’informations concernant notre profession. Nous tenterons de vous apporter des réponses les plus fiables, le plus rapidement possible. Nous organiserons une visio « Reconfinement » la semaine prochaine.
Malgré le durcissement des mesures en vigueur, il ne semble pas exister à ce jour de consigne officielle claire concernant notre profession en pratique libérale. Néanmoins, il est important de savoir que les cabinets des autres professions paramédicales ont pu garder leurs portes ouvertes, si et seulement les soins ne peuvent être différés ou pratiqués en distanciel. Pour les libéraux exerçant en institutions, nous vous invitons à vous rapprocher du chef d’établissement tout comme les musicothérapeutes salariés. Nous en appelons à votre plus grande prudence mais également à votre conscience professionnelle.
Nous nous permettons également de souligner qu’en vous affiliant à la Fédération Française de Musicothérapie, vous avez lu, compris, validé et signé un code de déontologie propre à notre profession de musicothérapeute. Rappelons que le but principal du code de déontologie que vous avez signé « est de protéger les patients contre des préjudices résultant d’un comportement contraire à l’éthique et d’assurer qu’en toutes circonstances, leur sécurité sera toujours prioritaire. » (article 2) « Le musicothérapeute est responsable de la sécurité de son patient pendant les séances de thérapie. Il est de son devoir de s’informer des pathologies que présente un patient, qui pourraient requérir une assistance médicale ou un équipement spécialisé. » (article 4.4)
Nous sommes de tout coeur avec vous, vos proches ainsi que vos patients.
Mikaël Genguelou et Émilie Tromeur-Navaresi,
Président et Vice-présidente de la FFM